OBSERVATION

La meilleure manière de construire un document est d’observer ce qui se fait. Les documents de communication construits par Élodie Herbelin, chargée de communication à l’IUT, répondent aux critères des documents professionnels, du point de vue de la typographie et de la mise en page notamment. À commencer par le flyer du département GEA. [si le document ne s’affiche pas, rafraichir la page : ctrl + r]

 
 
QUELQUES DÉDUCTIONS INJONCTIVES
    • Pas de soulignages (surtout pas dans les titres et les sous-titres d’un document, sauf titre de livres ou d’œuvres)
    • Pas de ponctuation dans les titres et sous-titres
    • Alignement des blocs textes sur l’ensemble de la page
    • La mise en valeur se fait par la typographie :  tailles des polices, CAPITALES et minuscules, graisse, couleurs, surlignage (très peu d’italiques), fond neutre, quelques blocs textes encadrés (en colonne droite ou gauche)
    • Pas d’écarts disgracieux entre les mots = justification pour les textes larges ; alignement droite ou gauche pour les colonnes étroites)
    • Images claires, libres de droits, avec bande de sur-texte éventuelle

       

       

       

      •  
 
ABRÉVIATIONS DE BASE

Titres
M. = Monsieur
Mme = Madame
[≠ In an English speaking environment, Mr would correctly stand for Mister.]

Ordinaux
1er | 1er = premier
1re | 1re = première
2e | 2e = deuxième


ESPACES & PONCTUATION

Les traitements de texte français gèrent les espaces automatiquement (sélectionnez la langue dans > Outils). De même, activez le correcteur orthographique (> Outils > grammaire et orthographe). En anglais, les codes pour la gestion des espaces typographiques sont différents.

 

Signe de ponctuation

Espace avant

Espace après

Virgule,

Non

Oui

Point final.

Non

Oui

Point-virgule ;

Oui

Oui

Point d’exclamation !

Oui

Oui

Point d’interrogation ?

Oui

Oui

Point de suspension…

Non

Oui

Deux-points :

Oui

Oui

Trait d’union –

Non

Non

« Guillemets »

Oui

Oui

 

Lorsqu’une marque de ponctuation possède deux signes typographiques [; / ! / ? / :], elle est toujours encadrée par deux espaces. Dans le cas contraire, l’espace se place après.

 

NB : Notez que la conjonction c’est-à-dire prend deux traits d’union (≠ tirets). Est-ce que… ? en prend un ; vis-à-vis, en prend deux. À vous de les repérer. Attention : Aidez-nous !  prend un trait d’union entre verbe et pronom.

 

TITRES D’OUVRAGES

Les titres d’ouvrages, de films, de musiques, de peintures, de sculptures, de journaux, d’encyclopédies, d’émissions, de sites Internet doivent apparaître en italique avec une majuscule (code simplifié) : Le Monde, LeMonde.fr, La Joconde, La Bible, L’Avare, Intouchables ; mais « Le Chêne et le Roseau » dans les Fables de La Fontaine.

cf. aussi présentation des Sources et ressources.

 

 
LA PEUR DU VIDE | GÉRER L’ESPACE

Elle semble naturelle au bord d’un précipice, beaucoup moins devant une affiche blanche. La tendance du néophyte est de surcharger, de surajouter, de tramer, d’alourdir, de ne rien laisser respirer. Résultat : le message meurt. Le passant fuit. C’est raté.

Prenez le temps de regarder le vide, le blanc et l’espace, en méditant les deux affiches suivantes (avec mes excuses aux artistes que je n’ai pas retrouvés.)

    

Une fois apprivoisée la peur du vide,  vous pourrez élaborer des affiches tarabiscotées et  complexes, en jouant sur les pleins et les vides.

 

LESS IS MORE  | RÈGLE DU 3

Source : https://www.orignal-communication.fr/actualites/tutoriel/reussir-vos-compositions-daffiches-a-tous-les-coups/

 
RÉCAPITULATIF | 6 RÈGLES DE BASE

 

CHARTE GRAPHIQUE

Elle organise la cohérence graphique des documents de communication d’une organisation.

La charte graphique du Mans Université est un exemple des tendances du graphisme haut de gamme d’aujourd’hui.

 

EXEMPLES DE CHARTE GRAPHIQUE | PAPETERIE D’ENTREPRISE

 

https://graphiste.com/pages/charte-graphique

https://graphiste.com/pages/charte-graphique